Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/06/2008

Photos d'Islande

Voilà enfin mes photos d'Islande... Après une sévère sélection (passer de 450 clichés à 35, tout de même!), j'ai enfin réussi à faire le tri. La version longue (une centaine d'images) peut être consultée, dans une meilleure qualité, sur mon album Flickr, à l'adresse suivante:

http://www.flickr.com/photos/11379332@N06/

Ne me reste plus qu'à imprimer une version papier, afin de pouvoir me replonger régulièrement dans l'atmosphère toute particulière de l'Islande!

22:11 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (3)

06/06/2008

Retour d'Islande

Terre de légendes, où se côtoient elfes, trolls, nains et géants. On s'attend presque à les voir apparaître au détour d'un chemin. Terre de contrastes également, sans cesse (re)dessinée par les éléments... Un pays à la merci de Mère Nature, qui se complaît, semble-t-il, à y déverser tantôt des coulées de lave incandescente, brûlant la moindre parcelle de vie sur leur passage, tantôt des torrents d'eau glaciaire venus tout droit des hauteurs de l'île, dévastant les routes et les ponts, à peine achevée leur construction.

Il émerge de ce destructeur acharnement - et des secousses, douces ou violentes, qui ponctuent le quotidien des habitants - de bien curieux panoramas: landes désertiques, presque lunaires, que seule une mousse verdâtre - et fort confortable - parvient à recouvrir; montagnes noires, acérées, menaçantes; rivières, torrents et cascades creusant leur lit à fond de canyons vertigineux ou au travers de terrains rocailleux; forêts d'icebergs flottant sur une mer de glace, investie par d'oisifs phoques et d'élégantes sternes arctiques.

A ces rudes paysages s'opposent d'autres plus cléments: prairies et collines verdoyantes peuplées de moutons; cours d'eau et lacs bucoliques bordés d'arbres nains; et là, au bout de cette route cahotique, un oasis, un îlot ensoleillé, perdu au coeur des montagnes. Notre gîte pour la nuit.

Dépaysement, bouleversement, émerveillement: un voyage riche en émotions. Face à la force qu'exerce la nature sur ce pays, on se sent bien petit. Mais vivant.

(Les photos suivront dans quelques jours...)

11:04 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (4)