Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2009

Voyage au milieu de nulle part

Jeudi 17 décembre, départ d'Ushuaia en direction de Punta Arenas, au Chili. Dix heures de trajet. Je ne les presque pas vu passer. Hors du temps, hors du monde. Sur cette immense plaine aride de caillasse et d'herbe, jaune par endroit, une seule route, la nôtre. L'unique moyen terrestre de traverser la Terre de Feu. Pas âme qui vive à l'horizon, si ce n'est quelques troupeaux de vaches et de moutons. Quelques guanacos et autruches isolés daignent également pointer le bout de leur nez. Une confirmation que je suis bien loin de la maison. Parfois, des coins de verdure, des collines, des forêts dévastées - par le vent? ­- l'ombre d'une montagne, au loin, viennent compléter le paysage. Ça et là, un chemin s'éloigne vers une estancia.

Puis soudain la côte. L'océan Atlantique. Nous arrivons à Rio Grande, l'une des seules villes de la région. Petit clin d'œil familier: un panneau publicitaire rappelle la présence d'un magasin Carrefour à quelques centaines de mètres de là... Nous retrouvons bien vite notre route isolée. Une piste, cette fois. Non goudronnée.

Passage au Chili. La frontière aussi se trouve au milieu de nulle part. Après avoir quitté le poste argentin, nous parcourons encore près d'un kilomètre avant d'atteindre celui de son voisin. Entre les deux, nous trouverions-nous dans un no man's land? Quelques formalités, quelques papiers à remplir - parfois à double (?) - contrôle des sacs: voilà, nous avons changé de pays. De l'autre côté, un snack-bar posé sur un désert accueille les voyageurs qui n'ont pas pu emporter de nourriture avec eux, la loi chilienne étant très stricte sur le sujet.

PC173335web.jpg
PC173338web.jpg

Reste encore le détroit de Magellan à traverser, à bords d'un ferry. Des dauphins - version miniature, en noir et blanc - saluent notre passage. De retour sur terre. Plus que 150 kilomètres et nous arriverons à destination.

P.S. La suite du programme? Après une journée tranquille à Punta Arenas, je prendrai part samedi à une excursion à l'Isla Magdalena, qui abrite une colonie de... pingouins! Puis départ dimanche à Puerto Natales, étape obligée avant de me rendre la semaine prochaine dans le parc très réputé Torres del Paine.

00:14 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Alors ça y est, on est au coeur du sujet pour ainsi dire. Belles photos (y compris celles de l'album).

Écrit par : Georges | 19/12/2009

Le texte est de qualité, les photos le renforcent, nous te suivons sur ces chemins poussiéreux et ventés...

Écrit par : roger de Monique | 19/12/2009

On te suis pas à pas, souffle court, à attendre la suite des aventures de Fred. A-t-il aimé le déjeuner du snack chilien ?

Écrit par : KroniK | 19/12/2009

Intéressant récit, belles photos... de quoi me tenir en haleine !

Écrit par : hélène | 19/12/2009

Les commentaires sont fermés.