Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/02/2010

Accident de parcours

Bon. Passons aux aveux: après tous mes beaux discours sur cette nouvelle façon de voyager, en toute liberté, nous voilà redevenues piétonnes, ou plutôt tributaires des transports en commun. Notre cher minibus, tout juste baptisé, a terminé sa course au bord d'une route, contre un talus. C'est moi qui conduisais...

Côté blessures, rien de très grave, rassurez-vous. Quelques os cassés, quand même: la clavicule pour Mélanie et pour moi le nez. Et toutes les deux un peu secouées.

Mais le voyage continue! A un rythme plus lent, tout simplement. Pour l'heure, nous nous remettons encore du choc à Gore, une petite ville du sud. Nous avons eu une chance inestimable: un des médecins de l'hôpital où nous avons été soignées nous a accueillies chez lui, avec sa femme. Un couple charmant, sans lequel l'épreuve aurait sûrement été plus dure à traverser.

L'occasion aussi pour nous de nous imprégner un temps de l'atmosphère rurale de la Nouvelle-Zélande. Samedi dernier, nous avons assisté à la fête agricole locale, où moutons, choux, tracteurs et œufs étaient jugés et récompensés sur des critères que nous n'avons pas encore très bien compris.

Finalement, nous abordons un aspect du pays à côté duquel nous serions certainement passées sans cet accident. En tout cas, nous essayons de prendre les événements avec philosophie. Samedi prochain, nous poursuivrons notre chemin. Direction Queenstown, le lac Wanaka et la côte ouest, avant de remonter vers le nord.

P.S. J'ai mis quelques nouvelles photos dans l'album - quelques unes prises avant l'accident, d'autres à Gore et d'autres encore de notre toute récente excursion au Milford Sound, l'un des plus beaux fjords du pays.

07:56 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Tout est bien qui finit mieux que ça aurait pu. Dommage pour le On the road qui se termine par Off the road (je n'ai pas pu résister). Allez, profitez bien du reste du voyage (sans autres idées saugrenues).

Écrit par : Georges | 10/02/2010

Ouf ! plus de peur que de mal... c'est çà l'aventure, aussi... et je vois que tu récupères bien la situation à ton avantage et que cette mésaventure t'a ouvert de nouveaux horizons !
Bonne continuation et grosses bises

Écrit par : hélène | 10/02/2010

Oui, il y a une maxime à propos du malheur et l'enseignement qu'on en tire, je refuse de m'en servir, pourquoi enfoncer les portes ouvertes et pourquoi gravir un talus quand tu n'as pas le matériel idoine. Vous êtes "costaudes" les filles!!! Allez, bonne route, bon chemin...et bonnes rencontres.

Écrit par : roger de Monique | 12/02/2010

Je savais bien que tu sortirais des sentiers battus à moment ou à un autre ! Mais de là à prendre de l'élan pour sauter le pas, je ne m'y attendais pas (toi non plus, remarque...) !
Courage et bon bus, faute de bon minibus.

Écrit par : KroniK | 13/02/2010

Les commentaires sont fermés.