Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2010

Chaque jour un nouveau monde

Samedi dernier, nous avons pris congé de nos charmants hôtes. Merci encore, Bob et Margaret, pour votre accueil chaleureux, votre soutien en cette période difficile, votre gentillesse de tous les instants. Peu de gens auraient recueilli ainsi deux inconnues. Et nous nous serions senties bien seules sans vous. Une belle rencontre, qui restera à jamais gravée dans notre mémoire et notre cœur.

Nous voilà donc à nouveau sur les chemins, les yeux grands ouverts, à l'affût des mille et une merveilles de ce pays. Vous en connaissez beaucoup, vous, des endroits où, au sortir d'une forêt au parfum tropical, on vous pointe du doigt un glacier? Des villages où des arbres aux allures de palmiers flirtent avec les sommets enneigés? La Nouvelle-Zélande ne cesse de nous étonner, et chaque jour nous plonge dans un nouvel univers. Que dis-je, chaque jour? Il suffit de parcourir quelques kilomètres seulement pour se voir transporté des plaines vallonnées du Seigneur des Anneaux, aux plages de sable fin de la Mer de Tasman. En longeant au passage des lacs nichés au creux de montagnes noires, et des rivières qui chantent encore aujourd'hui des légendes de chercheurs d'or...

Demain, encore un nouveau monde à explorer. Direction Punakaiki et le parc national Paparoa. Des noms qui, à eux seuls, suscitent la rêverie...

P.S. Quelques nouvelles photos à découvrir dans l'album.

07:24 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Au risque de me répéter: beau texte inspiré, illustré de belles photos. L'endroit semble effectivement paradisiaque. Comment allez-vous vous résoudre à le quitter ?

Écrit par : Georges | 17/02/2010

voilà qui restera une étape marquante de ton périple, à bien des égards...

Écrit par : hélène | 18/02/2010

J'étais resté sur le nez cassé, sans parler de la clavicule, apparemment vous n'adez rien perdu de votre enthousiasme et le pays est paradisiaque hormis les talus, à éviter, la route est encore longue, merci pous les belles photos.

Écrit par : roger de monique | 27/02/2010

Les commentaires sont fermés.